J'ai besoin de vacances

Date: 
28/06/2012

Je suis là. Assis par terre, dans cette ville. Sur la place Poelaert. La vue est dégagée. Il fait nuit. Enfin, il ne fait plus jamais totalement nuit. Il est 23h54 et on voit les lueurs du soleil se répandre sur l'horizon. Je suis là. Assis par terre. Et je vois le soleil se lever sur l'autre côté du monde. L'autre côté du monde. L'autre monde. D'un coup je me lève et je hurle : "J'ai besoin de vacances !" Un couple de mouettes se retourne discrètement. Je me rassieds et un type s'agenouille à côté de moi. Non, en réalité c'est une fille. Et cette fille je la connais, cette fille c'est ma conscience :

 

- J'ai besoin de vacances, je répète.

- Pourquoi ?

- J'ai besoin de vacances, j'ai besoin de bouger.

- C'est pour ton inspiration "d'artiste" ?

- Peut-être un peu...

- Péteux. Pseudo bobo intellectuel de gauche.

- Ta gueule.

- Tu les mérites pas tes vacances. Moi, j'ai besoin de vacances, je suis surmenée, je suis malmenée. Non seulement j'en ai besoin, mais je les mérite ces vacances. Toi, non !

- Disons que je ne les mérite pas. J'aime partir. J'aime prendre l'avion, voir autre chose, manger autre chose, boire autre chose, parler d'autre chose, faire autre chose.

- Ca t'ennuie ton boulot pénible ?

- T'es vraiment pas une conscience enviable, arrête de m'emmerder et de me tourner autour, reste chez toi !

- Je suis chez moi !

- Alors quoi, il faut faire quoi comme boulot pour pouvoir partir en vacances ?

- Déjà il faut gagner de l'argent pour se payer des vacances...

- Touché en plein coeur.

- T'as vraiment pas de fierté...

- Tu crois que je fais quoi ? J'essaie d'en gagner de l'argent. D'ailleurs j'en gagne.

- Tu m'invites à dîner alors ?

- Ok, j'admets, j'en gagne qu'un tout petit peu de l'argent...

- ...

- Mais je fais tout pour que ça marche. Tout. J'écris. Je me prostitue. Il faut un peu de patience !

- ...

- Ok, je les mérite pas ces vacances.

- Tu ne pars pas !

- Je vais considérer ta proposition.

 

Elle sourit, se lève et monte dans un tram. Je regarde loin devant moi. J'ai besoin de vacances. Mais ma conscience n'est plus là et ça, c'est déjà les vacances !