Kim Kardashian nue, Cameron Diaz nue, Scarlett Johansson nue, Clara Morgane nue

Elles sont belles ces femmes, non ? They're beautiful, aren't they ? Sono bellisime, no ? Son bellas, no ? Tu viens de partout pour voir cette page cher mon lecteur mais ne t'échappe si tu viens d'atterrir ici par un concours de circonstances que je ne me permettrai pas de juger. Reste, fais un tour, promène-toi, lis ce qui se trouve ici et là. T'as pas le temps ? Y a Cameron, Kim, Clara, Scarlett qui t'attendent réellement nues, ailleurs ? Alors je te fais le topo vite fait, je m'appelle john.henry, je suis écrivain, j'ai publié Trois ombres au soleil et le premier roman numérique belge publié grâce au crowdfunding, La Hyène dont tu peux voir la vidéo ici, vient de sortir. T'en peux plus ? Il te faut des femmes nues ? Tu peux aller te détendre par là.

 

Y en a encore qui sont là ? Tu continues la lecture cher mon lecteur ? Tu me sens prêt à tout pour briser les chaines de l'anonymat ? En réalité, j'essaie simplement de détourner quelques secondes le regard des gens, de ces gens qui regardent toujours dans la même direction, sur le web ou ailleurs. J'entendais aujourd'hui le directeur d'un festival de court-métrages (média 10/10) dire que les films étaient aujourd'hui beaucoup plus formatés qu'à ses débuts à la tête du festival, en 1972. Dans l'art, dans la vie, dans le cinéma, dans la littérature, partout, le mainstream ravage les idées, sans doute parce qu'il n'y a jamais eu autant de liberté, pour les idées transversales, pour les chemins de traverse, pour tout et n'importe quoi.

Les sites pornos sont tellement fréquentés et tellement rentables que je réfléchis sérieusement à financer une capsule de 5 minutes 30 (temps moyen de masturbation) avec une fille (tu la veux comment la fille cher mon lecteur ?) qui lit Trois ombres au soleil, totalement nue, dans une bibliothèque, avant qu'une autre bibliothécaire et un étudiant (lui je l'ai déjà choisi, ça sera James Deen, j'aime son petit côté intellectuel de droite, propre sur lui) ne viennent l'attraper par derrière et lui lécher la chatte. La fille est consciencieuse, elle dépose le livre, mais subitement elle n'est plus excitée du tout, alors elle reprend le roman, elle le lit à voix haute, elle lit plusieurs extraits du roman et la lecture la transcende, ses doigts parcourent son corps, elle est de nouveau chaude comme une baraque à frites et les trois protagonites se lancent dans une orgie chaude, la fille elle s'acharne sur tout ce qu'elle peut, sans jamais lâcher le livre, jusqu'à jouir violemment en lisant les derniers mots du bouquin. Et puis le clip se termine par quelques mots écrits en noir sur un fondu blanc : "Toi aussi tu veux faire jouir les filles ? Achète Trois ombres au soleil" ou alors "Toi aussi tu veux baiser à la bibliothèque ? Achète Trois ombres au soleil"

Est-ce qu'on peut manipuler le web à travers ses propres pulsions masturbatoires ? Je te le dirai bientôt cher mon lecteur.