On a une nouvelle loi Godwin

Date: 
18/01/2015

Ca y est, on le tient. On a enfin trouvé un nouveau successeur à Hitler. Il aura fallu 70 ans d'investigation, de travail acharné, d'observation méticuleuse pour remplacer le Fuhrer. La tâche n'était pas aisée, vu l'envergure, l'aura, le charisme et l'oeuvre du personnage, il fallait quelque chose d'au moins aussi fort et puissant pour prendre la relève. 

Tu la connais, la loi Godwin ?  La loi de Godwin est une règle empirique provenant d'un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. » Dans un débat, atteindre le point Godwin revient à signifier à son interlocuteur qu'il vient de se discréditer en vérifiant la loi de Godwin. source wikipedia.

 

Mais, désormais, je pense que cette définition est caduque. Hitler, les nazis, c'est le point Godwin de l'internet 2.0. Aujourd'hui, débute une nouvelle ère, celle de Charlie Hebdo. Si très vite après les tueries au sein de la rédaction du journal, Charlie Hebdo est devenu le symbole de nos libertés baffouées, il est aujourd'hui le symbole du radicalisme primaire et de la violence sauvage. On peut le voir comme une menace "je vais te faire un charlie hebdo, la SNCB" ou comme une peur "Pour éviter un nouveau Charlie Hebdo, nous préconisons de retirer ce passage..." Pensez à vérifier cette nouvelle loi, chez vous, la loi Godwin s'applique désormais à la perfection avec "Charlie Hebdo". Plus Hitler, mais Charlie Hebdo. Sauf que les événements sont encore tellement frais qu'en plus d'être le point Godwin 2.0, "Charlie Hebdo" est aussi très chargé émotionnellement. Et exprime une peur un peu irationnelle.

J'ai reçu un mail ce matin de la part d'un professionnel des livres concernant un de mes textes. J'avais introduit un bref passage d'un discours de Fouad Belkacem, ancien leader de Sharia4Belgium, aujourd'hui emprisonné, diffusé dans un Tout ça ne nous rendra pas le Congo le concernant, la Sharia avant les boeufs. Et voici ce qui est extrait de ce mail :  "pourrais-tu retravailler le passage tiré des propos de Fouad Belkacem. Nous souhaiterions que tu rendes ce passage plus romanesque, c'est-à-dire que les propos de Fouad B. ne soit pas cités mot pour mot. Nous voulons éviter de mentionner son nom et la source. Au vu de l'actualité, nous préférons ne pas finir comme Charlie hebdo..."

 

godwin


Stay tuned folks