Blog

11/10/2015
Aujourd'hui, en ce moment, je quitte un pays, des gens, une ville, des habitudes, un village, une maison. Je quitte une certaine vie. Le destin prend des virages inattendus. Peut-être que je l'écrirai un jour, cette histoire, cet été que j'ai traversé, avec ma mère, dans un village de Famenne, dans la chaleur de la terre, dans la confusion des sentiments. Aujourd'hui je m'en vais, cher mon lecteur, mais ça ne change rien pour toi. A travers les internets, à l'autre bout d'un roman, tu trouveras...
03/10/2015
"Quand les ânes de la colline sont devenus barbus" a été sélectionné pour le festival du premier roman de Chambéry. A partir d'aujourd'hui et jusque fin avril plus de 3200 lecteurs, un peu partout dans le monde, vont lire les 65 titres préselectionnés et élire les 14 romans finalistes qui seront invités au festival. Tu vois cher mon lecteur, les éditrices m'ont dit que ça serait une très bonne nouvelle d'être finaliste pour conquérir la France. L'information c'est donc qu'elles comptent...
22/09/2015
A toi, cher mon lecteur, qui possèdes un exemplaire de Quand les ânes de la colline sont devenus barbus, qui se transforme en Ânes barbus quand tu es pressé, à toi qui as acquis le roman, qui l'as payé ou as eu la chance de se le faire offrir, j'aimerais que tu partages le livre. En fait, je trouve toujours dommage ces livres qu'on calfeutre dans une bibliothèque, qu'on garde précieusement en espérer retourner vers eux, un jour, plus tard, sans doute. Les livres n'ont pas vocation à prendre la...
15/09/2015
Plus de 600 exemplaires des ânes barbus ont été vendus en Belgique francophone. C'est très prometteur quand on sait que des romans recevant un prix, comme le prix première, s'écoulent à 1500 exemplaires. Oui, c'est un micro-marché, difficile à conquérir quand on est un premier roman publié par une toute fraiche maison d'édition. Et parfois je me demande à quoi tu ressembles, toi qui as acheté et lu ce roman et que je ne connais pas. Et puis je me pose la même question sur les lecteurs de ce...
02/09/2015
Des hommes comme ça on n'en croise pas tous les jours. C'est le genre d'homme affable, gouailleur, charismatique. Et gros. C'est sans doute dans ce gros ventre étalé que se concentre tout le charme de Big Davy. Sans ça, il n'aurait pas cette assurance née de ce manque de confiance et de ce complexe. C'est le dernier texte que j'ai écrit dans la cour de cet appartement où j'ai habité, sur ma machine à écrire, éclairée par les rayons du soleil filtrés par un palmier de Bruxelles (apparemment, ça...
03/07/2015
Les critiques de livre servent principalement à une chose : permettre aux lecteurs de faire le tri parmi les centaines, non en fait, les milliers de romans qui se retrouvent chaque année dans les rayons des librairies ou supermarchés. Alors pour permettre à certains de faire le tri et de choisir les ânes barbus, je l'ai envoyé, sans certitude, à différents blogs littéraires. Les bloggueurs écrivent ce qu'ils veulent, de positif ou de négatif, mais alors quand je vois des critiques comme celles-...
30/05/2015
J'entends souvent des auteurs parler de leur travail devant des parterres vides, je les vois s'asseoir dans des foires du Livre où personne ne vient les saluer. Ecrire, c'est bien. Être lu, c'est bien aussi. Gagner un peu d'argent avec son travail, c'est toujours bien. Mais comment faire pour vendre ton travail à des gens ? 1. Passer à la télé tu devras C'est le B.A.BA. Les passages à la télévision, le petit écran que tout le monde a encore chez soi, ça te rapproche des gens. Que dire alors de...
21/05/2015
Tout jeune auteur qui se lance dans le grand bain de la littérature, des dédicaces, des interviews, des foires et des salons te dira que, ce qui compte avant tout, c'est d'être lu. Et c'est vrai. Le plus important c'est d'être lu.  Voilà le discours qui permet à tout un secteur de vivre sur le dos des auteurs sans le rémunérer. Enfin si, entre 5 et 10% du prix d'un livre. On parle donc de toucher en moyenne 8% sur un produit qu'on a créé de A à Z.  Tu te souviens de la crise du lait,...
30/04/2015
Mise à jour : nous avons 2 lauréats parmi les 4 chroniques pour lesquelles vous pouviez voter. Les deux chroniques recevront chacune un exemplaire de "Quand les ânes de la colline sont devenus barbus" qu'elles devront chroniquer. Un métissage réussi de Joëlle Brethes (lauréate) La vie de Jack, des ânes et des oeufs en étoile de Alexane Fruhauff La punition divine de Romain Duris de Karine Lecluse La mort de votre licence en mode Erasmus de Joseph l e b A b e l  (lauréat)   Cela...
03/04/2015
Rome, Jack, les ânes, les lapins aux Etats-Unis, tout ça et bien plus, je te l'explique cher mon lecteur. "Quand les ânes de la colline sont devenus barbus" est sorti aux éditions diagonale et il t'attend dans chez un/ton libraire.   Où et quand as-tu écrit ce roman ? C'était en juin 2013. Je l'ai écrit en un mois. A Rome, grâce à une bourse pour partir en résidence d'auteur à l'academia Belgica. Un mois, dans cette grande batisse cachée sous le parc de la villa Borghese, de l'autre côté...